• Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

Archives

Archive pour décembre 2008

Armes: misère de l’Homme

( Livres )

Elles tuent là où elles sont utilisées,mais elles font marcher l’économie là où elles sont produites.

Un commerce de la mort disent certains.

Dérives, trafics, exactions, enfants soldats, sentiment de puissance…

Parce que l’arme rend l’Homme faible fort,

Parce qu’elle procure du pouvoir.

Elle permet de violer, de torturer, d’assouvir une haine sous-humaine nourrie de frustrations et de propagande idéologique…

Et la vie s’arrête là, un jour, pour des millions d’innocents, fuyant la folie humaine armée.

Migrations, réfugiés, déplacés… La vie est tout autre ailleurs.

Mais supprimer ce commerce abîmerait notre économie.

Une si bonne excuse…

Excellents bouquins.

Armes légères: Syndrome d’un monde en crise. L’harmattan.

Allah n’est pas obligé: de Amadou Kourouma. Un enfant soldat nous raconte, on l’entend, il parle avec ses mots et ses gros mots, il est attendrissant et effrayant. Il est un enfant soldat, autre victime de la folie humaine armée.

couvalpc.jpg images.jpg



Les mistères de la logique: OMC

Mystères de la logique OMC



Le viol, cette arme de terreur

( Afrique )

Tortured but not silenced, The New York Times pour Le Monde, sept 2008:

Le viol, cette arme de terreur dans Afrique pdf Torutred but not silenced

Quand ces femmes et fillettes continuent à payer les prix fort.

Utilisées pour assouvir la soif sanglante de domination de combattants déshumanisés et terroriser un peu plus les populations civiles.

Un témoignage poignant qui démontre que l’horreur et la sauvagerie humaine n’appartiennent pas au passé.

Ca fera sans doute froid dans le dos de ceux qui pourront lire cet article en anglais.

Une pensée particulière aux anciens collègues et amis qui travaillent avec les réfugiés et déplacés.

 

 



Papier Journal : plein de ressources

Un jour, un ami vivant avec un chinois m’a raconté…

« Franchement, mon colloc est bizarre…
Je lui ai demandé de nettoyer la table parce qu’il ne le fait jamais…
et lui qu’est-ce qu’il a fait? 
Il a pris un papier journal et il s’est mis à nettoyer avec…
Bizarre non? »

Je lui demandai alors s’il avait déjà essayé de dégraisser quelque chose avec du papier journal.

Non! bien, sûr, sinon l’opération ne lui aurait pas semblé si farfelue.

Et bien ce sont les chinois qui me l’ont en tout cas appris: le papier journal est un formidable dégraisseur de surfaces.

Idéal pour les contours de la cuisinière, les hottes aspirantes, les vitres. Passez plusieurs fois le papier mis en boule sur la surface graisseuse et figée, et au bout de quelques passages, vous verrez, le résultat est époustouflant!

Pas cher, seconde utilisation du journal et écolo!

J’adore.

 



L’Homme Unidimensionnel

Le Monde est ce qu’il est, loin d’être parfait.

Mais comme dirait la mère d’amis à moi: « c’est parce qu’il y a trop de cons!« 

C’est vrai!

Mais le problème, c’est que ça ne résout pas le problème.

Alors à voir…

Peut-être la somme des actions particulières pourrait-elle changer l’action globale?

Et si on essayait!
Il paraît que la conscience pourrait être vue comme une richesse de l’âme…

Alors ouvrons déjà les yeux et regardons.

L'Homme Unidimensionnel dans Pensees par ci... pdf L’Homme Unidimensionnel

Rétro lecture 1968, Le Monde, été 2008:

Une petite idée de l’ouvrage d’un certain Marcuse, L’Homme Unidimensionnel.

Une pensée de l’Homme dans sa société rationalisée/ante.

Des idées qui ont percutées les miennes en tout cas. (je n’ai pas lu le livre, je l’avoue…)







Lib et lule

Un matin comme les autres,
Le jour se lève doucement au dessus des nuages gris parisiens,
Il bruine dehors.
La brume tapisse nos maisons, comme pour les tenir au chaud dans son coton.
Les yeux à demi clos devant mon verre de lait,
Les paroles de France Inter effleurent mes oreilles sans vraiment les flatter.

Ils devaient parler du sabotage des caténerres du TGV entre autres actualités…
Terrorisme, arrestation d’un journaliste, condamnation d’association…
On se croirait aux nouvelles d’un pays défaillant face à ses obligations internationales en matière de droits de l’Homme…
(auquel on pourrait donc déclarer une guerre au nom de la démocratie et en chasser la tête dirigeante… à exécuter par pendaison pour l’exemple)
Enfin la routine en somme! Ca se passe loin de chez nous hein!
Comme si certains pays étaient abonnés aux seules catastrophes dans nos journaux.
Mais passons, j’engloutis mon yahourt, mon train part dans 13 minutes.)


Mais non.
On parlait bien de la France de 2008, celle de Sarkosy et de Carla aussi.
La France qui brandit depuis des décennies, le panache de sa Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789.
(La France aussi qui abolit la peine de mort en 1981 rappelons le au passage.)

Un mot accrocha cependant mon oreille finalement,
et celles de mes co-petits-déjeuneurs:

 » Liberticide » la France deviendrait liberticide…?

Première fois que j’entendais ce mot là moi!
Mais il a fait « ding » et on en a très rapidement comprit le « dong ».
Les mots en « cide » faisant souvent froid dans le dos.

LIBERTICIDE.
J’y ai repensé ensuite, quelques fois…
et je suis tombée sur cet article dans le Monde 2: « Un air du temps délétère« , qui retrace précisément ces événements que je n’avais pour ma part, pas bien suivis.
Illustrant parfaitement le « Dong » du mot Liberticide.

Lisez!
ce n’est qu’un court article.
Un article
grave je dirais.

Lib et lule dans Les tiques de la politique pdf Un air du temps délétaire